True Blood : tout le monde veut gouverner le monde

ParCarrie Raisler 05/08/12 22:25 Commentaires (882) Commentaires Vrai sang B +

Tout le monde veut diriger le monde

Épisode

9

Publicité

Vrai sang fait un très bon travail en capitalisant sur l'élan de la seconde moitié de cette saison. L'épisode de la semaine dernière a été l'un des meilleurs que la série ait fait depuis un bon bout de temps, et l'épisode de ce soir a permis à la narration de bien rouler.



La meilleure chose qui soit arrivée dans ces derniers épisodes est la convergence de plusieurs scénarios qui, tout au long de la première moitié de la saison, semblaient se contenter de dériver dans leurs propres univers séparés. Mais ce soir, la recherche de Sookie pour le tueur de ses parents, l'attaque de Sam et Luna, le flirt de Hoyt avec le groupe de haine surnaturel et l'existence de Jason et Andy se sont réunis pour enfin se sentir comme un complot assez digne de prendre 20 minutes de notre temps chacun la semaine. Les pièces s'assemblent en vintage Vrai sang mode, avec Sookie marchant sans le savoir dans une mauvaise situation et tout le monde devant la sauver. Cette fois, elle reçoit un pourboire de Gran (par Lafayette, qui ne semble divertir que brièvement, puis se compare à juste titre et un peu tristement à Whoopi Goldberg dans Fantôme ) que l'ancien shérif Bud Dearborn était celui qui a retrouvé les corps de ses parents. Quand elle va l'interroger, cependant, l'amant psychopathe de Bud met Sookie sur la tête et décide de la donner à manger aux cochons, avec Hoyt, déjà captif. Heureusement pour eux deux, Andy et Jason décident finalement d'avoir un cerveau et réalisent que Bud a quelque chose à voir avec le groupe de haine surnaturelle. Ils ont fait irruption, avec un Sam déguisé en cochon, et sauvent la situation.

Bien que tout cela ait été divertissant, cela a également pris un ton extrêmement inconfortable ce soir. Auparavant, le groupe utilisant des masques Obama ressemblait à un clin d'œil aux nombreux films sur des criminels qui faisaient de même. Mais en révélant le désir du groupe d'imiter le Klan - allant même jusqu'à appeler leur chef Dragon - eh bien, ce ne sont que des eaux Vrai sang ne devrait pas plonger. Non pas parce qu'il n'y a pas de potentiel pour que quelque chose y soit dit ; il y a, entre de bonnes mains. C'est parce que Vrai sang n'a absolument aucune idée de comment dire une putain de chose (ni le désir, vraiment). L'histoire de Terry sur les abus des soldats en Irak est la même : Vrai sang a cette notion étrange que mentionner des choses est la même chose que les commenter, et c'est tout simplement complètement faux. Un groupe haineux qui imite le Klan mais porte le visage du premier président afro-américain tout en commettant leurs crimes est quelque chose qui ne peut pas simplement être jeté là-bas sans commentaire, même dans une émission qui est principalement amusante comme celle-ci.

Les autres grandes actions de ce soir étaient avec l'Autorité, plus précisément la façon dont Eric et Bill s'adaptent à la nouvelle direction de l'Autorité. Le projet de bombarder les usines de Tru-Blood avance à grands pas et les répercussions se font déjà sentir dans des endroits comme Fangtasia. Eric n'a aucune envie de rester affilié à eux et tente d'orchestrer une évasion (avec l'aide de Vampire Mac, qui continue d'être exceptionnel) en volant Nora et en convainquant Bill de partir avec eux. Bill est présenté comme étant en conflit sur ce qu'il veut, mais l'écriture ou le jeu d'acteur de Stephen Moyer échouent un peu dans l'histoire, car il est presque impossible de dire quoi que ce soit à travers son visage ou ses actions tout au long de l'épisode. Cela sert la tournure à la fin quand il se range du côté de Salomé, mais ne fait pas grand-chose pour nous aider à comprendre d'où il vient en tant que personnage. Il est évident qu'il a vu Lilith en train de coucher avec Salomé. La question est toujours la suivante : Lilith est-elle réelle ou Salomé manipule-t-elle tout le monde d'une manière ou d'une autre ?



G/O Media peut toucher une commission Acheter pour 14 $ chez Best Buy

Dans peut-être la meilleure nouvelle de l'épisode, l'histoire sans fin d'ifrit de Terry semble être terminée pour de bon. Patrick orchestre une rencontre entre les deux en kidnappant Arlene et en attirant Terry chez Merlotte, mais avant qu'il ne puisse tuer Terry une fois pour toutes, Arlene intervient, menant à un énorme combat physique entre les deux. En fin de compte, Terry fait ce qu'Arlene et l'esprit soudainement apparu de Zifira le poussent à faire : tuer Patrick. Satisfaite, Zifira appelle l'ifrit pour retirer le corps de Patrick. C'est une histoire qui aurait pu être racontée en deux épisodes qui s'étendaient sur huit, donc c'était un soulagement de la voir enfin disparaître. Arlene et Terry peuvent-ils redevenir un soulagement comique dans Merlotte's maintenant, s'il vous plaît?

L'élan dans la seconde moitié de cette saison est excellent, mais l'épisode de ce soir semble conclure un nombre important d'histoires tout au long de la saison. Il semble que la guerre civile des vampires soit enfin sur le point d'occuper le devant de la scène. Hé, ça n'a pris que huit épisodes !