Surnaturel : « Mon cœur continuera »

ParZack Handlen 15/4/11 21:55 Commentaires (69) Commentaires Surnaturel B +

'My Heart Will Go On'

Épisode

17

Publicité

Les montages 'précédemment sur' pour les émissions sérialisées vous donnent souvent une bonne idée de ce à quoi vous attendre dans l'heure qui suit. Si vous voyez un extrait d'un personnage faisant référence à une histoire obscure, vous pouvez être à peu près sûr que l'histoire deviendra d'une manière ou d'une autre pertinente dans les quarante prochaines minutes. Et si vous voyez apparaître une guest star que vous n'avez pas vue depuis un moment, eh bien, vous pouvez être raisonnablement sûr qu'elle fera son retour triomphal très bientôt. C'est pourquoi c'était un peu déconcertant de voir Ellen et Jo, l'équipe de chasse mère/fille décédée la saison dernière, figurer si fortement dans le rappel avant le début de 'My Heart Will Go On'. Il ne s'agissait pas non plus de quelques lignes explicatives isolées. Nous avons vu l'introduction d'Ellen à la série, et nous avons vu comment elle et Jo sont morts : se sacrifier pour faire exploser des chiens de l'enfer. Ce qui vous amène à penser qu'Ellen va être une partie importante de 'Heart', tout en vous rappelant à quel point ce serait impossible.



Ellen apparaît dans l'épisode, et elle est un rôle assez important ; et l'une des raisons pour lesquelles elle est si importante est que, comme Marley dans Un chant de noel , elle était vraiment morte. (En tant que clou de porte, qui, je l'ai de bonne autorité, est Pretty Damn Dead.) Jo est également référencée comme étant droite et respirante, bien que l'actrice qui l'a jouée ne fasse jamais d'apparition. Quand Ellen apparaît dans la cuisine de Bobby, portant un sac d'épicerie et se moquant de lui pour son air fatigué, personne ne fait comme si c'était un gros problème. Alors tout cet incident de chien de l'enfer ? N'est jamais arrivé. Et bien qu'il devienne évident assez tôt qu'il n'y a aucune chance qu'Ellen dure jusqu'à la semaine prochaine, c'est bien que la série se souvienne encore d'elle. Je pense toujours que la mort d'elle et de Jo était une mauvaise décision, ne serait-ce que parce que cela a laissé la série avec une pénurie douloureuse de personnages féminins solides. La ramener maintenant ne change rien à cela, mais cela fonctionne pour un investissement émotionnel rapide et efficace.

Cet investissement émotionnel est important. 'Heart' est terriblement intelligent, mais s'il n'avait pas eu une idée précise du coût de toute cette ingéniosité, il se serait retrouvé creux, incapable de supporter le poids des idées assez massives qu'il essaie de réaliser. Le pitch, carrément : Cass est au milieu de sa guerre au paradis, et il décide qu'il pourrait utiliser quelques âmes supplémentaires pour aider les chances. Il renvoie donc Balthazar dans le temps pour empêcher le naufrage du Titanesque . (Balthazar se fait passer pour le second I.P. Freeley, et repère l'iceberg avant que le navire ne le heurte.) En sauvant le Titanesque , Balthazar crée 50 000 nouvelles âmes de nos jours, ce qui crée une série d'événements compliqués qui conduit Ellen et Jo à toujours aspirer de l'oxygène. Mais Atropos, l'une des trois sœurs de Fate, est énervée et a commencé à tuer les 50 000 personnes qui devraient être mortes en représailles. Sam et Dean s'impliquent, il s'avère qu'elle n'est pas contente d'eux non plus, et la folie, bien sûr, s'ensuit.

'Cœur' est, comme c'est souvent le cas avec Surnaturel , un méli-mélo de concepts d'autres émissions et films, bien qu'il fasse le travail amusant habituel de les mélanger de manière délicieuse. La dette la plus évidente ici est envers le Destination finale franchise, dans laquelle une mort fantaisiste décrète une vengeance horrible, Rube Goldbergian sur les imbéciles qui tentent de contrecarrer sa volonté. ('Heart' fait directement référence au premier film de la franchise avec la mort de l'avocat 'stealth bus', mais les trois séquences de meurtres ici auraient facilement pu apparaître dans n'importe lequel des films.) Ce n'est certainement pas l'idée la plus forte de l'ep, et bien Je ne veux pas pinailler, je suis presque sûr que la plupart des portes de garage ne sont pas lestées et n'ont pas de lames de rasoir pour leur rebord inférieur. Pourtant, une séquence de Sam et Dean marchant dans ce qui pourrait être la place la plus urbaine d'Amérique tentant de tenter le destin est hilarante et constitue un excellent moyen de rembourser les scènes précédentes. Mieux encore, Fate cible les Winchesters à deux reprises, et les deux fois, la seule raison pour laquelle elle est contrecarrée est que Cass intervient pour les sauver. Ce spectacle a eu du mal à évaluer les niveaux de puissance des différentes divinités et légendes avec lesquelles il joue, et c'était gratifiant que, pour une fois, nous ayons quelqu'un avec qui il ne fallait vraiment pas se moquer.



G/O Media peut toucher une commission Acheter pour 14 $ chez Best Buy

L'autre dette de « Heart » est plus facile à désamorcer. L'effet papillon . Et bien que rien de tout cela ne soit précisément nouveau (même la réapparition d'Ellen est quelque chose que j'ai déjà vu, bien qu'elle soit très bien gérée ici; lorsque nous commençons l'épisode, nous sommes sur le non coulé Titanesque chronologie déjà), le tout se déroule bien. L'aspect le plus efficace est à quel point tout est étrangement décontracté. La décision de Cass conduit à la création de 50 000 nouvelles âmes, des âmes qu'il annule sans ménagement lorsqu'Atropos menace de frapper Sam et Dean. D'une part, ce ne sont que des chiffres (la seule 'mort' qui pique vraiment ici est celle d'Ellen), mais c'est le genre de concept qui fait mal au cerveau que la plupart des émissions en cours n'oseraient pas essayer. Il y a aussi l'idée que le destin est particulièrement en colère contre Sam et Dean pour avoir arrêté l'Apocalypse, car cela l'a mise au chômage. C'est une façon étrange de regarder le destin, mais cela s'inscrit dans l'un des grands thèmes de cette saison : l'idée que personne n'a la moindre idée de ce qu'il faut faire après que le monde n'a pas réussi à se terminer. (Ce qui fonctionne également comme un méta-commentaire en cours pour la série, depuis que le créateur de la série Eric Kripke est parti après l'année dernière.)

Je n'étais pas un grand fan d'avoir encore une autre jolie actrice servant de monstre de la semaine, bien qu'au moins 'Heart' ne se termine pas avec Sam ou Dean 'ganking' Atropos. Et les divers discours de Cass sur le libre arbitre sonnaient creux, compte tenu des circonstances. Je doute de quiconque est mort le Titanesque auraient pu éviter de se noyer s'ils avaient simplement essayé de créer leur propre destin (étant donné que la plupart d'entre nous, les moldus, ne savons pas ce que le destin nous réserve, comment pouvons-nous trouver notre propre chemin ?), et les actions de Cass ici il suffit de rendre plus évident le peu de contrôle que quiconque a vraiment. Il prétend qu'il a laissé à Sam et Dean un souvenir de ce qui a été perdu pour leur rappeler l'importance du choix, mais puisque c'est lui qui les a sauvés, quelle sorte de leçon est-ce que quelqu'un apprend ? Mais en général, c'était solide. Balthazar s'est déchaîné à propos d'un film terrible, Dean a dû faire entrer sa «salope» habituelle (sérieusement, est-ce dans le contrat d'Ackles?), Et nous avons passé quelques minutes de plus avec Ellen. Je n'ai jamais été très fou d'elle, pour dire la vérité, mais ces clichés d'elle et de Bobby ensemble étaient adorables, et l'idée qu'il perde ça sans jamais savoir ce qu'il avait procure le genre de tristesse dont cet épisode avait besoin.

Publicité

Observations égarées :