Roadrunner dissipe et renforce à la fois le mythe d'Anthony Bourdain

L'acteur oscarisé Morgan Neville fait suite à son documentaire Mr. Rogers avec un portrait biographique du célèbre chef

ParKatie Rife 14/07/21 15h28 Commentaires (98) Alertes

Roadrunner : un film sur Anthony Bourdain

Photo : Fonctionnalités de mise au point



Si vous ou quelqu'un que vous connaissez envisagez de vous suicider, veuillez appeler la National Suicide Prevention Lifeline au 1-800-273-8255.

Publicité

Un petit jeu amusant si vous avez des idées suicidaires consiste à répondre honnêtement lorsque quelqu'un vous demande comment vous allez. Le contraste dissociatif entre la douleur interne et la performance externe d'être un adulte heureux et fonctionnel est épuisant, notamment parce que vous pouvez pagayer avec contentement, profiter de la chaleur du soleil sur votre visage, lorsqu'une main apparaît et vous attrape par la cheville. , vous jetant dans le froid et l'obscurité. Certains cachent mieux que d'autres ce conflit intérieur, et beaucoup ont été choqués lorsqu'Anthony Bourdain, de toute évidence l'homme le plus chanceux du monde,mort par suicidele 8 juin 2018. Mais comme on le découvre dans Roadrunner : Un film sur Anthony Bourdain, pour le regretté chef cuisinier, auteur et animateur de télévision globe-trotter, l'effort requis pour maintenir une distance de sécurité entre le Tony privé et le Tony public était herculéen.

Commentaires Commentaires

Roadrunner : un film sur Anthony Bourdain

B- B-

Roadrunner : un film sur Anthony Bourdain

réalisateur

Morgan Neville



Durée

118 minutes

Évaluation

R

Langue

Anglais



Jeter

Documentaire

Disponibilité

Certains cinémas le 16 juillet

Bourdain était célèbre , en plus de tout le reste, et n'a pas seulement dû faire un numéro de bad-boy gourmand pour les caméras; il devait jouer l'idée que les autres se faisaient d'Anthony Bourdain dans la rue et dans les restaurants et partout où il allait pendant des décennies. Finalement, il est devenu assez célèbre pour être isolé du reste du monde par des assistants et des zones VIP délimitées et tous les autres attributs de la célébrité. C'est à ce moment-là que les choses ont commencé à devenir incontrôlables. Bourdain était maudit avec les dons d'être sans effort éloquent et charismatique, mondain et spirituel et, oui, un peu cynique, mais jamais élitiste ou inaccessible. Sa curiosité et sa passion étaient authentiques, et les gens ont répondu à cela. Ce qui a dû être génial, au moins pendant un petit moment.

G/O Media peut toucher une commission Acheter pour 14 $ chez Best Buy

Pour être clair, Roadrunner est très loin d'être une publicité pour le suicide. Ce serait horriblement irresponsable, et également incompatible avec le style de son réalisateur, l'acteur oscarisé Morgan Neville. Comme il l'a prouvé avec son dernier long métrage documentaire biographique, le film Mr. Rogers Ne seras-tu pas mon voisin ? , Neville excelle dans les tirs lacrymogènes. Et oui, la fin de ce film est assez émouvante, alors que les amis, collègues et membres de la famille de Bourdain tentent d'exprimer le vide déconcertant que Bourdain a laissé derrière lui. (Peut-être le plus triste de tous, Éric Ripert, l'ami et collègue chef de Bourdain qui a découvert son corps alors qu'ils tournaient en extérieur en France, dit simplement, je ne parle pas de ce jour-là.) Mais la majorité du film ne se vautre pas dans la sentimentalité. Comment le pourrait-il, alors que Bourdain raconte sa propre vie ?

Roadrunner : un film sur Anthony Bourdain

Photo : Fonctionnalités de mise au point

Publicité

Entre ses émissions de CNN Aucune réservation, pièces inconnues, et L'escale— tout ce que Bourdain a écrit et raconté lui-même - une archive massive d'enregistrements vidéo et audio est disponible pour quelqu'un comme Neville pour recréer la voix de Bourdain d'outre-tombe. La majorité des Roadrunner a la qualité animée et tourbillonnante de la série de voyages de l'hôte. Nous commençons par les jours grisants peu avant Cuisine Confidentiel est devenu un best-seller et procède chronologiquement à travers deux décennies de voyages télévisés, qui prennent de plus en plus de poids à mesure que l'équipage témoigne d'événements historiques tels que le déclenchement de la guerre du Liban en 2006 . Neville s'adonne également à l'une des techniques favorites de son sujet en soulevant des extraits des films préférés de Bourdain et en les incorporant dans le récit ; scènes de Apocalypse maintenant accompagner des images d'un voyage dépaysant en République Démocratique du Congo, par exemple.

La déférence de Neville envers la voix de son défunt sujet s'étend également aux aspects les plus sombres et les plus troublants de la personnalité de Bourdain. Comme pour annoncer que Roadrunner ne va pas hésiter à ce que nous savons tous arriver, le réalisateur ouvre son film avec l'audio de Bourdain discutant caustiquement comment, quand il mourrait, il aimerait être fourré dans une déchiqueteuse à bois et pulvérisé sur toute la clientèle bourgeoise de le grand magasin phare de Londres Harrod's. Dans des clips d'interview et des séquences en coulisses, les insécurités, les fixations morbides et l'esprit agité de Bourdain le harcèlent, lui et ses proches. Mais Neville réserve son jugement.

Publicité

C'est-à-dire jusqu'à ce que nous arrivions à la dernière année de la vie de Bourdain, lorsqu'il a été pris dans une romance éclair avec l'actrice et réalisatrice Asia Argento qui l'a amené à devenir un ardent défenseur de #MeToo. Les agents, eurs et membres d'équipe de longue date interviewés dans le film n'aiment clairement pas Argento, et Neville donne une tournure beaucoup plus ensoleillée à la vie domestique de Bourdain avec sa deuxième épouse, Ottavia Busia, que sur sa relation non conventionnelle avec l'acteur aventureux. Il n'est pas assez imprudent pour la blâmer pour sa mort, mais il y a un changement de ton palpable lorsqu'elle entre dans le récit. Et tandis qu'Argento est en effet unpersonne compliquée, le fait qu'elle n'apparaisse pas dans le film pour se défendre - et qu'aucune des autres personnes interrogées ne la défende - se traduit par une indulgence biaisée envers le trope sexiste de la femme fatale, surtout compte tenu de la note de douleur brute et non résolue sur laquelle ce film se termine.

Roadrunner : un film sur Anthony Bourdain

Publicité

Il y a eu beaucoup de mythes sur Bourdain au cours des trois années qui ont suivi sa mort, et l'implication qu'il est mort au milieu des décombres d'une affaire torturée avec une femme cruelle n'est pas la seule histoire que Neville raconte. C'est comme si Bourdain n'existait pas avant de devenir célèbre. La discussion sur son enfance se limite à un bref segment qui donne l'impression erronée qu'il a grandi à Provincetown, dans le Massachusetts, alors qu'il était en fait originaire du New Jersey. De brèves références sont faites à son penchant pour Iggy Pop, mais il nous reste à déduire comment le centre-ville de New York a façonné sa vision du monde. Et tandis qu'un sujet d'interview dit, les gens oublient, Tony était un drogué, c'est tout ce que le film fait pour nous rafraîchir sur cette période de sa vie.