Omega prend les choses en main sur Star Wars : The Bad Batch

Omega découvre quelques vérités sur ses origines mystérieuses au milieu d'une bataille sauvage de chasseurs de primes

ParJarrod Jones 25/06/21 12:30 Commentaires (45) Alertes

Star Wars : Le mauvais lot

Capture d'écran : Disney+/Lucasfilm Ltd.



Vous devez le remettre à Disney ; ils savent comment clouer la synergie des médias. En train de faire exploser les pages de Marvel Guerres des étoiles la ligne de bandes dessinées est Guerre des chasseurs de primes , qui présente Boba Fett le réservant à Tatooine avec sa prime en remorque (le Han Solo carbonité), alors que l'enfer – sous la forme de plusieurs chasseurs de primes cherchant à prendre ce qui lui appartient – ​​descend tout autour de lui. C'est un événement qui relie les points certes inutiles qui se situent entre L'empire contre-attaque et Le retour du Jedi , mais il possède toujours un peu, Et l'épisode de cette semaine de Star Wars : Le mauvais lot Bien sûr, on aurait dit qu'il voulait participer à tout ce brouhaha de chasseur de primes.

Publicité

Bien sûr, les calendriers de ion d'une série animée et de toute une gamme de bandes dessinées sont tous deux incroyablement complexes ; on ne peut pas s'attendre à ce qu'ils se synchronisent parfaitement chaque fois que Mouse House l'exige. Pourtant, c'est à cause de kismet que le chasseur de primes Cad Bane s'est retrouvé en guerre avecl'impitoyable Fennec Shandsur Omega, son bien mal acquis, dans les couloirs brumeux de l'installation de clonage abandonnée de Bora Vio dans l'épisode de cette semaine de Star Wars : Le mauvais lot . La ferraille qui a suivi était un peu animé de catharsis aprèsla série de coups de poing spectaculaires à tir rapide de la semaine dernière, et réconfortant aussi, en ce qui concerne le personnage: alors que le sort d'Omega était à nouveau suspendu dans les airs, le petit clone de Kamino a pris les choses en main et a facilité son sauvetage alors que Fennec et Bane échangeaient des tirs de blaster sur leur soi-disant prime.

Bounty Lost, l'épisode adorablement nommé de cette semaine (réalisé par Brad Rau et Nathaniel Villanueva, et écrit par Matt Michnovetz), s'est avéré être un port d'entrée méticuleusement rythmé pour la seconde moitié de cette première saison de Le mauvais lot . Rempli de scènes de combat complexes et scénarisées dans le wazoo et terminé par deux séquences tout aussi fascinantes à bord du Maraudeur du ravage , l'épisode laisse enfin le temps d'explorer ce qu'Omega ressentait à propos de tout cela depuis la seule maison qu'elle ait jamais connue, et comment elle s'attaque toujours au fait d'être le clone d'un tristement célèbre chasseur de primes qui a vécu ses premières années la vie sans famille pour appeler la sienne. (Nous reviendrons un peu sur les révélations d'Omega.)



Commentaires Star Wars : Le mauvais lot Commentaires Star Wars : Le mauvais lot

« Bonus perdu »

À- À-

« Bonus perdu »

Épisode

9

Alors qu'Omega découvre à quel point elle était précieuse pour les cloneurs de Kamino, l'instinct paternel de Hunter s'emballe. (Il convient de noter ici que l'affection de Hunter pour Omega reflète le lien de Jango Fett avec Boba, un jeune clone que le chasseur de primes a déjà tenté d'élever comme son fils.) Après avoir subi leur pire échec à ce jour, Hunter's Bad Batch se précipite hors de Bracca avec le fraîchement... Crosshair brûlé et absolument furieux, qui a l'un de ses yeux perçants bandés, mordillant leurs talons. C'était si vieux Guerres des étoiles châtaignier : héros tentant de faire le saut vers l'hyperespace tout en esquivant les tirs de leur ennemi mortel. Seulement cette fois, Hunter a refusé de faire ce saut, du moins pas sans Omega.

G/O Media peut toucher une commission Acheter pour 14 $ chez Best Buy

Heureusement pour elle (sans parler de l'épisode), Echo, qui a tranquillement endossé son rôle de conscience du lot au cours des deux derniers épisodes, rappelle rapidement à Hunter que Cad Bane était certainement hors de la planète avec Omega et qu'ils n'auront jamais la chance de la trouver s'ils ont été abattus du ciel. C'est donc dans l'hyperespace qu'ils se jettent, vers des contrées inconnues, le cœur lourd.



Le Batch n'est pas le seul à traverser l'hyperespace dans les premiers instants de l'épisode de cette semaine: la navette de Cad Bane, le Justifier , se précipite vers sa destination avec Omega enfermé à l'intérieur, sa seule compagnie étant en grande partie le droïde de soutien intelligent de Bane, Todo 360 (exprimé magnifiquement par Seth Green). Cependant, Omega a la chance de faire face à son kidnappeur, qui lui montre le genre de pitié que vous attendez d'un flingueur tel que Cad Bane. Personne ne vient vous chercher, petite dame, dit-il astucieusement par-dessus son épaule, un cure-dent entre ses dents (comme devrait le faire un bon cow-boy). Hunter, Wrecker, Tech et Echo sont quelque part, Omega le sait. Revenir à eux en un seul morceau est l'astuce.

Publicité

Star Wars : Le mauvais lot

Capture d'écran : Disney+/Lucasfilm Ltd.

Les tâches principales d'Omega se décomposent ainsi : naviguer dans les mœurs sociales qui accompagnent le raisonnement avec un digi-dweeb comme Todo ; éviter cette confrontation frénétique dans le couloir entre Fennec et Bane; renforcer une balise de détresse de l'installation semi-fonctionnelle de Bora Vio afin que le Maraudeur pourrait la trouver. Omega relève chaque défi sans perdre son sang-froid une seule fois. (Elle a même la grâce de s'excuser auprès de Todo après avoir trahi sa confiance ténue, en prenant la torche à souder qu'elle utilisait pour rattacher sa jambe cassée et en l'enlevant: ce n'est que temporaire.) Plus tard, alors que Fennec fait connaître sa présence et Cad Bane passe à l'offensive, Omega tombe sur un lot de clones extraterrestres abandonnés depuis longtemps, des yeux noirs manufacturés la fixant de l'intérieur du verre sombre qui contient ses étranges cousins ​​éloignés. Lorsque Fennec révèle que Lama Su a toutes sortes de plans odieux en réserve pour elle, Omega commence à comprendre la vérité de son existence que Hunter confirme à la fin de l'épisode.

Publicité

En tant que nouveau membre de Clone Force 99, Omega a rempli une fonction particulière sur Le mauvais lot : le MacGuffin. Secrets et révélations ont tourbillonné autour de ce personnage Depuis le tout début , et pour les huit premiers épisodes, ces secrets sont restés bien enfermés. Bounty Lost ouvre enfin les bagages qu'Omega transportait involontairement avec elle, qui contiennent des informations qui ont de sérieuses ramifications pour Le mauvais lot alors que le spectacle se propulse de manière précaire vers la mi-saison.

Alors, qu'est-ce qu'Omega en particulier ? C'est avant tout une personne, une personne quiaime jouer au ballon avec les enfants de son âgeet aime apprendre de nouvelles choses comme tirer sa nouvelle arbalète zygerrienne avec une maîtrise surprenante. Elle aime rigoler avec Wrecker et fait confiance à Hunter pour sa vie. Mais en ce qui concerne Lama Su, Omega n'est guère plus qu'un clone - et cette semaine, nous découvrons qu'elle est probablement le clone le plus important depuis qu'Alpha a été amené dans la galaxie bien avant la guerre des clones. (Vous connaissez Alpha sous son autre nom : Boba Fett.) Omega est une pure réplication génétique de Jango Fett, un clone 1:1 créé sans mods de comportement ni accélération de croissance. Et depuis qu'Alpha, le seul autre clone construit de cette façon, a disparu (depuis la mort de son père sur Geonosis vers la fin de L'attaque des clones ), qui fait d'Omega la seule source vivante du matériel génétique brut de Jango Fett.

Publicité

Echo explique que les Kaminoans ont mis la prime sur Omega pour ces raisons, ce qui signifie qu'ils n'arrêteront jamais de la poursuivre jusqu'à ce qu'elle soit allongée sur une table d'opération et que son précieux ADN soit à nouveau entre les mains de Lama Su.

Star Wars : Le mauvais lot

Capture d'écran : Disney+/Lucasfilm Ltd.

Publicité

La dernière fois que Fennec et Omega se sont effleurés, Fennec a averti le jeune clone qu'en fin de compte, la seule personne sur laquelle Omega pourra jamais compter est elle-même. Fennec frappe à nouveau ce refrain cette semaine, qui se répercute tout au long de cette scène finale sur le Maraudeur , où Hunter tente de rassurer Omega que, tant qu'elle aura le lot derrière elle, elle sera en sécurité.