Musée de qui a laissé sortir les chiens ? pour enfin répondre qui a laissé sortir les chiens

ParSean O'Neal 24/02/17 10h52 Commentaires (57)

C'est la question qui a séduit et tourmenté l'humanité pendant 17 ans : qui a laissé sortir les chiens ? Qui a laissé les chiens sortir? Qui a laissé les chiens sortir? Qui? Qui? Qui? Qui? Cela fait longtemps que nous avons adressé une pétition à l'univers et aux stades sportifs, et maintenant cette quête sera enfin mise à nu pour que les archivistes, espérons-le, élaborent une réponse. Le musée de qui laisse Qui a laissé les chiens sortir En dehors? ouvrira le 28 février à l'intérieur du bâtiment Conde Nast à Times Square, où l'artiste Ben Sisto présentera plus de 200 CD, disques vinyles, chemises, jouets et articles promotionnels liés à mon enquête de sept ans sur les origines du crochet/choeur WLDTO, comme entendu sur l'incontournable succès des Baha Men en 2000. La galerie, présentée par le collectif artistique La société de minuit , représente le point culminant du statut autoproclamé de Sisto en tant que le plus grand expert mondial de l'histoire de « Who Let The Dogs Out ? » —un titre qu'il n'aura désormais plus à défendre, après avoir monté cette exposition, contre les challengers.

Au cours des années passées, des membres du groupe des Bahamas ont expliqué les origines de Who Let The Dogs Out? en disant qu'il a été écrit par l'artiste trinidadien Anslem Douglas, qui a sorti la chanson sous le nom de Doggie. Mais, comme pour demander qui a laissé sortir les chiens, la réponse n'est pas si simple. Douglas a lui-même été impliqué dans plusieurs poursuites judiciaires pour le crédit de la création de la chanson, le plus célèbre étant accusé par les eurs canadiens Leroy Williams et Patrick Stephenson en 2002 d'avoir volé le crochet d'une publicité radio qu'ils ont écrite sept ans auparavant. Ils ont finalement réglé à l'amiable, suggérant que le couple était au moins nominalement responsable de la sortie des chiens.



Publicité

Douglas s'est également disputé avec son ancien collaborateur Ossie Gurley pour savoir si ce dernier a laissé les chiens sortir ensemble, ou Gurley a simplement arrangé la musique qui jouait pendant que les chiens étaient sortis. Leur imbroglio est devenu encore plus désordonné après que Chuck Smooth, avec la coopération des partenaires d'édition de Gurley, Wingspan, ait enregistré une version hip-hop de Who Let The Dogs Out? qui a fait ses débuts en 1999—deux années complètes avant les Baha Men. Après que leur version soit devenue un énorme succès, Wingspan est également venu chercher sa part des distinctions pour avoir laissé sortir les chiens.

Bref, démêler qui, exactement, était réellement responsable de laisser sortir les chiens et de créer des lignes comme A doggy is nuttin' s'il n'a pas d'os / Oh doggy, hold ya bone, oh doggy hold il a ligoté nos tribunaux et ruiné nos relations pendant des années. Et maintenant, les fils conjonctifs de ce mystère seront mis à nu dans la collection d'éphémères de Sisto, qui comprend tout, des versions de Who Let The Dogs Out? interprété par Les Simpsons et Grenouille folle , aux enregistrements classiques de George Clinton et Kraftwerk qui, selon Sisto, ont clairement influencé ces chiens et la façon dont ils ont été libérés.

Un petit échantillon du travail de la vie de Sisto.



L'histoire de l'investigation de Sisto remonte à 1959 et plus tôt - très probablement au moment de la singularité primordiale, lorsque notre univers a commencé à s'étendre et à se refroidir rapidement avant d'exploser finalement vers l'extérieur dans un flux vertigineux et infini de quarks, laissant le chiens dehors. Bien sûr, tout dépend de votre adhésion ou non à la théorie du créationnisme. Si vous choisissez de croire que c'est Dieu qui a laissé sortir les chiens, c'est votre affaire. Loin de moi l'idée de remettre en question votre foi.

G/O Media peut toucher une commission Acheter pour 14 $ chez Best Buy

Et bien sûr, vous pourriez dire que l'ouverture d'une exposition de galerie entièrement dédiée à l'affichage d'éphémères liés à l'une des chansons les plus stupides et les plus irritantes jamais contribuées à notre lexique culturel est, eh bien, un peu stupide, un gaspillage d'efforts monumental qui incarne le moi -le vide référentiel et ironique de tant d'art postmoderne et transforme sans doute tout l'exercice en une blague - que si Marcel Duchamp pouvait être témoin de la tentative de faire la collection de quelqu'un de Who Let The Dogs Out? merde dans une sorte de déclaration dadaïste, il prendrait son urinoir et se casserait la cervelle. IL VA COUPER SON CERVEAU ! FRAPPER! FRAPPER! FRAPPER! FRAPPER!

Mais encore une fois, qui êtes-vous pour dire ce qui est et n'est pas l'art ? Qui? Qui? Qui?