Meat Loaf fait une émission de concours de rencontres intitulée I'd Do Anything For Love… But I Won't Do That

Pain de viande en 2013

Photo : David Becker (Getty Images)



Dans ce monde où tout tourne autour des super-héros ou de certains bon marché et paresseux, nous pouvons filmer cela sur Zoom ! des conneries, c'est bien quand une idée vient qui est juste putain de super . Nous parlons d'idées qui prouvent qu'il existe un art de divertir les gens, que tous les médias ne doivent pas nécessairement être le genre de poubelle jetable que vous mettez en arrière-plan pendant que vous faites autre chose. Cette histoire ne concerne pas l'une de ces idées, mais bon sang, c'est vraiment bien quand ce genre de chose arrive.

Publicité

En tous cas, Date limite dit que Meat Loaf s'est associé à la société de ion Nobody's Hero, mieux connue pour Netflix J'y suis arrivé! -pour créer une série de compétitions relationnelles appelée Je ferais n'importe quoi pour l'amour… mais je ne ferai pas ça (oui, comme la chanson) où les couples s'affrontent dans une variété de jeux physiques comiques qui testent à quel point ils se font confiance. Tout sera réglé sur une bande originale de succès classiques, avec Meat Loaf eur exécutif et servant de figure éthérée derrière la folie (nous imaginons le banquier de Accord ou pas d'accord , mais il en porte un chemises de poète à froufrous , il ne vaut absolument rien sans Jim Steinman qui le soutient, et il est proche de cette mauvaise famille on n'en parle plus ici).

Dans une déclaration, Christopher Potts et Jonty Nash de Nobody's Hero ont déclaré que leur objectif était de créer des émissions amusantes, intelligentes et dignes d'intérêt, mais deux sur trois ne sont pas mauvais, avec Meat Loaf ajoutant, ma bouche. Crédit où le crédit est dû : C'est assez drôle. Mais pourquoi s'arrêter à I'd Do Anything For Love (But I Won't Do That) alors que Meat Loaf a une carrière de plusieurs décennies de ballades qui pourraient être transformées en émissions de télévision? C'est L'A.V. club , donc évidemment, nous allons juste riffer là-dessus maintenant.



Chauve-souris hors de l'enfer : Cela pourrait être un Guerrier Ninja américain - une course d'obstacles de style, avec des concurrents essayant d'échapper au diable et de retrouver leur bien-aimé. Peut-être qu'ils pourraient faire le cours sur des motos, mais Je ferais n'importe quoi par amour est vraiment juste en train de riffer sur le titre, pas sur le contenu de la chanson, donc cela ressemble à de la triche pour amener des motos ou des tunnels où les mortels se lèvent ou un jeune garçon qui commence à mousser sous la chaleur. (De plus, qu'est-ce que cela signifie?)

Paradise By The Dashboard Light : Cela pourrait être une autre émission de rencontres, peut-être avec une vanité de caméra cachée pour que les candidats ne sachent pas qu'ils sont dans une émission de télévision, et ils sont coincés dans une voiture jusqu'à ce qu'ils acceptent de rompre et de se marier. Il pourrait y avoir un élément juridiquement contraignant où ils sont contractuellement obligés de rester ensemble pour l'éternité si c'est ce qu'ils choisissent. Chaque épisode peut avoir des hommes de main armés qui vérifient les concurrents précédents pour voir s'ils sont toujours amoureux, et sinon ils sont envoyés à l'autocuiseur de Phil Rizzuto où ils doivent essayer de survivre au terrifiant Suicide Squeeze. (Encore une fois, ce sont les paroles de la chanson.)

G/O Media peut toucher une commission Acheter pour 14 $ chez Best Buy

Deux sur trois c'est pas mal : Un quiz, évidemment, où les candidats doivent répondre à trois questions triviales. S'ils n'en obtiennent aucun, un ou trois, rien ne se passe. S'ils obtiennent deux bons, Meat Loaf (qui accueillera celui-ci) dit que deux sur trois ne sont pas mauvais avec un petit haussement d'épaules. Il n'y a pas de gagnants ou de prix.