Michael Kenneth Williams de Lovecraft Country joue à nouveau un homme noir enfermé

ParEakin en colère 15/09/20 20h00 Commentaires (16)

Connu surtout pour son interprétation d'Omar, un homme au visage sévère avec une boussole morale stricte sur Le fil ,Michael Kenneth Williamsa fait carrière en jouant des personnages difficiles pour lesquels vous ne pouvez pas vous empêcher de vous enraciner. Sur Pays de Lovecraft , il incarne Montrose Freeman, que nous rencontrons pour la première fois alors qu'il fait irruption dans le sol après avoir été retenu captif par des connards racistes. Il est là à la recherche de réponses sur l'héritage de sa défunte épouse, mais aussi parce qu'il est farouchement déterminé à garder son fils à l'écart de tout cela, ce qui devient très clair lorsqu'il fait presque immédiatement honte à son fils d'être venu le sauver. Dans Pays de Lovecraft L'épisode le plus récent de Strange Case, nous en apprenons davantage sur la relation à long terme, continue et principalement secrète de Montrose avec un homme, le voyons traîner avec des drag queens joués parShangelaet Monet X Change, et semblent finalement le regarder trouver un certain niveau d'acceptation parmi la communauté gay.

Mais ce moment de surf des foules marque-t-il un nouveau départ pour Montrose, ou l'ancien personnage haineux, contrôlant et contrôlé est-il toujours là? L'A.V. club assis avec Williams pour le découvrir. Des parties de ce chat sont dans la vidéo ci-dessus, avec une transcription complète ci-dessous.



Publicité

L'A.V. Club : Votre personnage dans Pays de Lovecraft est un homme noir gay enfermé. Ce n'est pas la première fois que vous devez aborder ce type de scénario, mais peut-être la première fois que vous devez réfléchir à ce que cela aurait été dans les années 50. Comment avez-vous abordé ce que c'était que d'être enfermé à cette époque? Avez-vous parlé à quelqu'un ou lu des sources en préparation ?

Michael Kenneth Williams : Non Non Non Non. Je n'ai pas fait de sa sexualité la chose que je recherchais. C'était le fait qu'il n'avait jamais eu la chance de s'identifier à quoi que ce soit. Au moment où nous rencontrons Montrose, il est tellement traumatisé. Il a survécu à un massacre qui a eu lieu à Tulsa. Il déménage dans le South Side de Chicago, ce qui revient à entrer dans une zone de guerre en lui-même. Et il le fait pendant l'ère Jim Crow. C'est ainsi que nous le rencontrons. Il a été tellement battu dans une boîte et on lui a dit comment se sentir et à quoi ressemble la définition de la masculinité noire ou de la sexualité noire. On lui a fait ressentir tellement qu'être doux ou parler doucement ou être doux… que son comportement était un signe de faiblesse de la part de son père que je ne pense pas qu'il ait vraiment eu la chance de se définir de quelque manière que ce soit. Dieu merci, il avait un ami dans sa femme qui l'a accepté dans sa perplexité ou dans sa quête pour s'explorer.

C'est donc de cet aspect que je l'ai joué. Comment est cet homme ? La haine de soi qui doit apporter, ne même pas être capable d'explorer ce que je pourrais vouloir être, et se faire dire que je dois être ce façon. Un homme doit devenir père. Il a un fils. Pas seulement des enfants : un homme a un fils. Il dit ça, tu sais. Alors j'ai plus ou moins plongé dans ça et j'ai essayé de déballer ça.



Publicité

AVC : Alors, est-ce que ce que nous voyons à la fin de l'épisode lui apprend à embrasser pleinement qui il est, ou va-t-il toujours garder les choses secrètes ? Ou sait-il même qui il est ?

MKW : Il ne sait pas. Je pense qu'à ce moment-là, ce qu'il ressentait dans cette pièce, dans ce club-house lors de cet événement de salle de bal était un amour sans jugement. Je pense que c'est probablement la première fois qu'il ne se sent pas jugé, ou qu'il est juste aimé et qu'on lui donne un espace pour être un enfant et courir librement.

Montrose était très doux en grandissant. Il avait très peur, était fragile et il était maltraité par son père. Donc ce comportement que nous le voyons avoir, c'est parce qu'il a été battu et très traumatisé. Il n'a pas d'espace à explorer, alors quand vous le voyez baisser sa garde, il revient vers le petit garçon en lui qui a été si gravement marqué et jeté dans cette boîte. Il a laissé sortir ce gamin. C'est vraiment ce que j'ai vu dans cette scène.



AVC : Lorsque nous rencontrons Montrose pour la première fois, il sort de terre comme un personnage de son livre préféré, Le Comte de Monte-Cristo . Que pensez-vous que cela dit sur son personnage?

Publicité

MKW : Eh bien, le fait qu'il ait même décidé d'aller enquêter, ou de trouver la magie noire dans la famille, est un tournant pour lui. Il était toujours celui qui disait, laisse tomber. Le fait qu'il y soit allé seul à la recherche de l'héritage a donc été un tournant pour lui. Je pense qu'il sentait qu'il perdait son fils, parce que Tic va à l'armée pour s'éloigner de lui. Je pense donc qu'il a considéré cela comme un moyen de se réconcilier avec son fils.

C'est aussi un contrôle, car Tic a toujours voulu savoir qui était sa maman, et son père a toujours dit non. Mais tout d'un coup, Montrose dit : D'accord, je vous répondrai et vous informerai de l'héritage familial.

Quand ils sont venus le chercher parce qu'il avait des ennuis, sa réaction en les voyant, c'était un peu déchirant pour moi. Il a brisé le cœur de Tic en lui criant dessus comme ça. Il avait envie de venir trouver son père, et la première chose qu'il dit est Pourquoi diable es-tu venu ici ? C'était un peu déchirant pour moi, mais cela m'a fait savoir tout de suite à quoi j'étais confronté avec ce gars. Il a été endommagé.

AVC : Une grande partie de ce qu'il fait est ostensiblement de protéger son fils, mais est-il naïf de la part de Montrose de penser qu'il peut simplement s'éloigner de toute cette poursuite ? C'est comme s'il pensait, Eh bien, j'ai brûlé le livre. Tic est en sécurité maintenant. Cette personne est morte. La fin. Mais cela ne semble pas être nécessairement le cas, et je me demande pourquoi Montrose semble penser cela.

Publicité