Jonathan Safran Foer : Extrêmement fort et incroyablement proche

ParAndy Battaglia 12/04/2005 12:00 Commentaires (4) Livres Commentaires

extrêmement fort et incroyablement près

Auteur

Jonathan Safran Foer

Éditeur

Houghton Mifflin



Tout en racontant une histoire au coucher au fils qui allait plus tard le pleurer, l'un des nombreux personnages fantomatiques de extrêmement fort et incroyablement près dit: 'Il est difficile pour quiconque, même le plus pessimiste des pessimistes, de passer plus de quelques minutes à Central Park sans avoir l'impression de vivre une tension en plus du présent.' Il en va de même pour n'importe quel endroit ancien, bien sûr, mais surtout New York, et surtout le New York d'Oskar Schell, un garçon de 9 ans nerveux dont les humeurs alimentent un roman finement balancé entre vertige et chagrin.

Publicité

Extrêmement fort est – souvent de manière émouvante, parfois hésitante et toujours courageuse – un roman sur le 11 septembre. Le livre retrace une histoire de famille à travers trois générations, mais l'attaque du World Trade Center s'installe comme la gravité sur chaque page, à chaque âge. Au premier plan se trouve Oskar, un enfant incroyablement précoce aux prises avec la mort de son père. Il s'y embrouille comme un adulte, étant donné qu'il est à la lecture Une brève histoire du temps , pensant à haute voix à la véritable signification de l'oubli et déversant des connaissances obscures sur les habitudes de deuil des éléphants. Dès le début, Oskar n'agit pas comme un vrai enfant de 9 ans, mais c'est un personnage plus qu'une caricature ; son personnage invraisemblable ne fait que créer une tension entre les fantaisies de la fiction et la dure réalité au cœur du roman.