Ce n'est pas lié à des amis avec des avantages dans une confrontation rom-com

Captures d'écran : amis avec des avantages et sans engagementParcaroline est assise 30/08/19 18h00 Commentaires (251)

L'année après que Natalie Portman et Mila Kunis ont joué des ballerines rivales dans le thriller psychologique 2010 de Darren Aronofsky Cygne noir , ils ont proposé un pas de deux d'un genre différent : jouer en duel des comédies romantiques sur des hommes et des femmes qui décident d'avoir des relations sexuelles occasionnelles sans engagement émotionnel. Comme Armageddon et Impact profond ou alors Volcan et Le pic de Dante , Sans attaches et Amis avec des avantages sont des exemples du phénomène étrange où deux films avec des locaux presque identiques sortent la même année, bien qu'aucun de ces couples de films catastrophe ne présente Justin Timblerlake dans le film qui pas partager le titre de l'album le plus réussi de son boys band. Et si ajouter le Cygne noir et les connexions 'N Sync en plus ne sont pas assez étranges, il y a aussi le fait que les rom-coms respectives comportent d'anciens Ce spectacle des années 70 co-stars et futur couple marié de la vie réelle Mila Kunis et Ashton Kutcher. Je me demande s'ils se disputent encore pour savoir quel film était le meilleur.

mario 64 matar a lakitu

Ce qui n'est pas vraiment un débat. Sans question, Amis avec des avantages est le supérieur de ces deux films. C'est plus drôle, plus cohérent, plus intéressant visuellement et présente une chimie plus forte entre les stars Kunis et Justin Timberlake. En revanche, son niveau de compétence de base le rend également moins intéressant à analyser. Si Amis avec des avantages a clairement été réalisé par des créateurs prometteurs ayant une solide compréhension du genre de la comédie romantique, Sans attaches on dirait qu'il a été créé par des extraterrestres qui ont découvert l'humanité en regardant État du jardin , attraper la moitié d'un film de Nancy Meyers et tomber sur une photo d'Ashton Kutcher.



Publicité

Bien qu'il soit sorti en premier, Sans attaches devait en fait abandonner les Amis avec des avantages titre de ce dernier film. Écrit sous le titre provisoire Fuckbuddies, sans attache résulte de l'association créative plutôt étrange de la scénariste en devenir Elizabeth Meriwether, qui a créé son émission de télévision Nouvelle fille fort de son succès, et emblématique chasseurs de fantômes le barreur Ivan Reitman, se débrouillant dans son étrange carrière de fin de période. (Son travail de réalisateur précédent était celui de 2006 Ma super ex-petite amie .) Le script de Meriwether est brillant, torride et maladroit. La direction de Reitman est plate, lente et largement sitcom.



Portman joue le rôle d'Emma, ​​une médecin motivée dont l'horaire de travail exténuant lui laisse peu de temps à ce jour. Ainsi, lorsqu'elle rencontre un vieil ami de camp d'été / scénariste en herbe nouvellement célibataire Adam (Kutcher), elle l'enrôle pour être son copain sexuel sans engagement. Bien que le film tire une comédie solide de leur différence de taille, Portman et Kutcher ne développent jamais vraiment une chimie crédible ensemble. En fait, Portman est généralement un choix étrange pour une héroïne torride qui crie ivre à un moment donné, tu ressembles à une citrouille, salope! chez une femme bronzée par pulvérisation.

En revanche, Amis avec des avantages est le résultat de créateurs et d'acteurs travaillant au sommet de leurs compétences particulières. Après le succès de Facile , Le scénariste/réalisateur Will Gluck présente Kunis comme le chasseur de têtes new-yorkais audacieux qui attire le graphiste basé à Los Angeles de Timberlake à un poste chez GQ. Jamie de Kunis est une fille cool émotionnellement endommagée avec un côté romantique secret. Dylan de Timberlake est un charmeur émotionnellement indisponible avec un penchant pour la chanson. Un péché Pas de piqûres attachées , le duo décide de conclure un arrangement sexuel platonique. Mais Amis avec des avantages s'amuse encore plus avec cette prémisse dans une séquence prolongée illustrant la formalité professionnelle que Jamie et Dylan adoptent au lit. Libérés de la pression de se courtiser, ils peuvent simplement être honnêtes sur ce qu'ils aiment et n'aiment pas, ce qui se traduit par une dynamique à la fois amusante et rafraîchissante.



Publicité

Les deux films tentent ouvertement de mettre à jour le Quand Harry rencontre Sally formule avec une certaine nervosité apatovienne classée R. Alors que Harry et Sally ont exploré l'intimité émotionnelle sans sexe, Sans attaches et Amis avec des avantages explorez le sexe sans intimité émotionnelle, avant de finir par aboutir à la même fin heureuse de conte de fées que ce classique de Nora Ephron. Habiller la narration rom-com standard avec une vitrine anti-rom-com a porté ses fruits. Les deux projets ont rapporté près de 150 millions de dollars dans le monde, avec Sans attaches en prendre une plus grande partie au niveau national. Amis avec des avantages a obtenu de meilleures critiques, cependant, et il a eu plus de résistance culturelle depuis sa sortie.

En plus de son meilleur accord central et de sa nature plus fièrement torride, Amis avec des avantages également utilise mieux son moulage de support solide. Patricia Clarkson, Richard Jenkins et Jenna Elfman jouent des membres affectueux de la famille. Emma Stone et Andy Samberg sont apparus comme des ex indifférents. Jason Segel et Rashida Jones jouent dans la fausse comédie romantique que Jamie adore. Woody Harrelson est à l'origine de Et si un homme gay était, comme, un copain ? personnage archétype qui est maintenant en quelque sorte devenu le stock-in-trade de Pete Davidson. Et Shaun White joue une version accrue de lui-même enfermé dans une rivalité unilatérale avec Dylan. Si les gags White et Harrelson traînent un peu (en regardant Harrelson répéter à plusieurs reprises que le mot coq n'est pas assez aussi drôle que ce film le pense), les acteurs secondaires aident toujours à construire un monde cohérent autour des personnages principaux. Gluck trouve même une émotion surprenante dans une intrigue secondaire sur Dylan traitant de la maladie d'Alzheimer de son père.

Steven van Zandt Los Soprano
Publicité

D'autre part, le casting de soutien de Sans attaches est inutilement empilé et curieusement sous-utilisé. Kevin Kline incarne le père vieillissant de la star de la sitcom d'Adam, qui couche avec l'ex-petite amie de son fils. Lake Bell est un collègue névrosé, tandis que Ludacris et l'avenir Nouvelle fille la star Jake Johnson remplit les rôles de meilleur ami de la caisse de résonance. À un moment donné SNL Abby Elliot apparaît pour faire son impression de Drew Barrymore sans raison discernable. Le monde de Portman comprend Olivia Thirlby en tant que sœur, Cary Elwes en tant que médecin qui a environ quatre lignes, et un ensemble de besties de colocataires joués par le trio comique absolument tueur de Mindy Kaling, Guy Branum et Greta Gerwig.



Quand ils ne disparaissent pas au hasard pendant de longues périodes à la fois, chacun de ces joueurs de soutien semble penser qu'il est dans une rom-com légèrement différente. Ce qui est compréhensible étant donné à quel point ce film est partout. Il y a des séquences vraiment drôles comme celle où Adam fait d'Emma un mix d'époque avec des chansons comme Bleeding Love et I've Got The World On A String. Ensuite, il y a un point culminant où le personnage de Kline se retrouve à l'hôpital pour avoir abusé de Purple Drank dans le but de ressembler à Lil Wayne.

Le fier de soi Amis avec des avantages Dylan commente régulièrement le fromage creux de la comédie romantique préférée de Jamie et, en apparence, Sans attaches ressemble à cette fausse comédie romantique - avec la chanson pop optimiste et ambiguë qui n'a rien à voir avec l'intrigue, coincée à la fin pour essayer de vous convaincre que vous avez passé un bon moment avec ce film de merde. (Train's Hey, Soul Sister pour le faux film, Plain White T's Rhythm Of Love pour Sans attaches. ) Où Amis avec des avantages est étroitement tracé et utilise ses emplacements de New York et L.A. à leur potentiel maximum, Sans attaches manque de texture visuelle et prend des détours étranges, comme des aperçus inutiles des numéros de ion du Lycée Musical -esque émission de télévision sur laquelle Adam travaille.

Publicité

Mis à part les rochers, cependant, Sans attaches a des choses plus intéressantes à dire. Malgré son éclat de fille cool, Jamie est toujours un romantique désespéré et Amis avec des avantages se termine toujours par le trope classique de la comédie romantique d'un gars phobique de l'engagement faisant un grand geste romantique pour s'excuser de l'idiot qu'il a été. (En 2011, cela signifiait un flash mob.) Dans Sans attaches , cependant, Adam est le romantique et Emma est celle qui a des problèmes d'engagement. C'est une dynamique de genre rare pour une comédie romantique, et alors que (500 jours d'été a regardé ce type de femme averse à l'engagement d'un point de vue extérieur, Meriwether a tiré de son propre passé phobique de l'engagement pour l'explorer d'un initié.

Après la mort du père d'Emma alors qu'elle était à l'université, elle a été forcée de devenir un rocher pour sa mère et sa sœur. Elle a appris à enterrer ses émotions, à ne compter que sur elle-même et à protéger son cœur de toute vulnérabilité qui pourrait conduire à une douleur future. Ce mécanisme d'adaptation imparfait lui a permis de devenir un médecin hautement compétent, mais les fissures commencent à apparaître lorsqu'elle rencontre un gars pour lequel elle tombe vraiment amoureuse. Tout à coup, elle est un gâchis chaud émotionnellement erratique. Elle demande à Adam de coucher avec quelqu'un d'autre pour éviter que leur relation ne devienne trop sérieuse, pour se présenter en état d'ébriété chez lui pour l'empêcher d'aller jusqu'au bout. Pourtant, quand il essaie de commencer une véritable relation avec elle, Emma s'en éloigne aussi.

Comme beaucoup de protagonistes masculins des films de Judd Apatow, Emma est celle qui doit comprendre comment grandir. Et à la fin, c'est elle qui finit par faire le grand élan climatique pour s'excuser de ce qu'elle a été un crétin. Adam, quant à lui, n'a pas d'arc. Selon les mots d'Emma, ​​il est grand, agaçant et heureux et a le meilleur cœur, et il le reste tout au long du film. Il n'y a même pas de tension sur la question de savoir si Adam se rendra compte qu'il a des sentiments plus qu'amicaux envers Emma. Il est clair depuis le début qu'il le fait déjà.

Publicité

Alors que l'idée d'une femme imparfaite s'excusant auprès d'un homme irréprochable pour son incohérence émotionnelle pourrait sembler être le pire type de réalisation de souhaits masculins, ce n'est pas ainsi que Meriwether l'écrit. Le fait qu'Adam n'ait pas son propre arc est une fonctionnalité, pas un bug. Son affection affablement constante face au désordre émotionnel d'Emma est le fantasme. Si (500 jours d'été parle de la difficulté d'aimer une femme émotionnellement erratique, Sans attaches c'est à quel point il est difficile de être une femme émotionnellement erratique et à quel point ce serait bien si quelqu'un avait la patience de t'aimer quand même. C'est un angle sensiblement unique sur la réalisation des souhaits des femmes. Cela aide que la fiabilité bienveillante est quelque chose que Kutcher - qui a eu une longue carrière d'être très bon dans de très mauvaises comédies romantiques - est doué pour jouer.

átame átame

Ce qui ne compense pas entièrement Sans attaches ses défauts. Il joue toujours comme une comédie romantique diffusée depuis une autre dimension où les règles du comportement humain sont légèrement différentes. Ses idées de base intrigantes ne peuvent compenser le manque de connexion entre Portman et Kutcher, qui ne se sentent jamais comme un couple crédible comme le font Kunis et Timberlake. Quand il s'agit de cette confrontation rom-com, le gagnant est clair : Amis avec des avantages est plus drôle et plus charmant. D'un autre côté, si vous recherchez un film plus déroutant avec des éléments subversifs, optez pour Sans attaches .