Le flash s'éloigne pour la saison et Zoe Lister-Jones nous dit comment ça se termine

Plus: Un nouvel épisode de Superman & Lois, et The Have And The Have Nots se déconnectent pour de bon

ParSulagna Misra 20/07/21 12h00 Alertes

Photo : Bettina Strauss/The CW

Voici ce qui se passe dans le monde de la télévision pour le mardi 20 juillet. Toutes les heures sont à l'Est.



Publicité

Le meilleur choix

Le flash (The CW, 20 h, finale de la saison sept): La septième saison tronquée de Le flash se termine par la seconde moitié d'un en deux parties, Heart Of The Matter. La guerre de la vitesse a atteint son paroxysme avec la renaissance de la Speed ​​Force, tandis que Barry et Iris se sont occupés de la Sailor Moon -esque hijinks d'élever leurs enfants avant, vous savez, de les avoir. Jarrod Jones clôturera la saison à la place de Scott Von Doviak.

Couverture régulière

Superman & Lois (La CW, 21h)

Cartes génériques

Comment ça finit (VOD, cinémas sélectionnés) : Ce film apocalyptique original, de l'équipe mari et femme Zoe Lister-Jones et Daryl Wein, a été tourné au début de la pandémie. (Vous pouvez le deviner par le soin avec lequel chacun se tient à l'écart.) L'équipe derrière Briser vers le haut et Pansement jouent souvent avec le genre de manière douce et réconfortante qui s'appuie sur la présence magnétique de Lister-Jones et de leurs amis talentueux. Comment ça finit l'associe à Cailee Spaeny comme son enfant intérieur, ainsi qu'à peu près tous ceux qui ont répondu à l'appel téléphonique du couple pour être dans le film : Olivia Wilde, Glenn Howerton, Lamorne Morris et Finn Wolfhard. Recherchez la critique de Katie Rife sur le site cet après-midi.



Les nantis et les démunis (PROPRE, 20h): Le drame de Tyler Perry sur les scandales et les confrontations des familles Cryer, Harrington et Young à Savannah, George, se termine après huit saisons sur OWN. Comme nous l'avons noté dans notre critique de la première saison , Plus que n'importe quelle comédie de Perry, Les nantis et les démunis ressemble à une interprétation dramatique des luttes continues de l'Amérique avec la race, sans aucune tentative de se sentir «en sécurité» avec des couches de style comique. C'est aussi un feuilleton ouvertement salace, avec des séjours en cure de désintoxication, des identités secrètes, de l'automutilation, des affaires cachées et la menace toujours croissante de personnages qui pourraient s'avérer homosexuels. Cette philosophie a rarement changé tout au long de la série, malgré huit saisons d'alliances changeantes et de dynamique familiale. Si vous êtes nouveau dans la série et que vous cherchez à vous rattraper, les sept premières saisons sont sur Hulu.