Course à la mort 2

Parfois même L'A.V. club n'est pas imperméable à l'attrait sexy des déchets culturels ostensibles. C'est pourquoi il y a J'ai regardé ça à dessein, notre fonctionnalité explorant l'impulsion de passer du temps avec des divertissements d'apparence trash mais en quelque sorte irrésistible, en jouant sur de longues chances dans l'espoir d'une vraie récompense et d'un bon moment.

Publicité

Facteur d'infamie culturelle/curiosité : Je vais l'admettre d'emblée, afin que vous, les bonnes personnes, n'ayez pas une mauvaise impression. C'est un aveu à deux volets : d'abord, je n'ai jamais vu l'original de 1975 Course à la mort 2000 . Deuxièmement, j'ai beaucoup apprécié Course à la mort 2000 le redémarrage de 2008 (ou comme l'a affirmé le réalisateur Paul W.S. Anderson, prequel), appelé simplement Course de la mort . Qu'est-ce qu'il n'y avait pas à aimer, vraiment ? Jason Statham courant autour d'une piste de prison dans un véhicule lourdement armé, assisté par Ian McShane et jouant à des jeux d'esprit avec le directeur, Joan Allen ? Non, ce n'était pas intelligent, ce n'était pas non plus un bon film. Mais c'était sacrément bon, une action non-stop. La merde a fait boum-boum, l'intrigue n'était pas trop artificielle, et ai-je mentionné que la merde a fait boum-boum ? Si vous aimez ce genre de chose et n'avez pas vu Course de la mort , Je le recommande. (j'ai aussi apprécié Machette et L'équipe A en 2010, alors peut-être basez-vous votre décision sur cela aussi.)



En tous cas: Course à la mort 2 ! Nouveau réalisateur, nouveau casting, mais cette fois c'est vraiment un prequel. Dans Course de la mort , Jason Statham remplace un chauffeur masqué nommé Frankenstein, qui a été tué pendant une course – il assume l'identité de Frankenstein, car les courses sont des articles coûteux à la carte, et c'est ainsi que les prisons sont financées à l'avenir, les gens. Alors Course à la mort 2 est sur le point de raconter l'histoire du Frankenstein original - comment il est arrivé en prison et probablement comment il a été tué. Il est joué par Luke Goss, dont je viens d'apprendre qu'il faisait partie du boys band britannique des années 80 Bros! Comment réussira-t-il à être un conducteur de voiture de la mort dur à cuire après avoir joué dans une vidéo comme celle-ci? Ça doit être la magie d'Hollywood.

De toute façon, il y a trois mecs dans Course à la mort 2 qui devrait compenser toute chatte persistante que Goss apporte à la table:Danny Trejo, Ving Rhames et Sean Bean. C'est vrai : Machete, Marsellus Wallace et Boromir, le tout au même endroit. Aucun film, même une suite directe sur DVD d'un film que personne ne semblait aimer (42% de positifs sur Rotten Tomatoes), ne pourrait être complètement mauvais avec cette programmation. J'ai des espoirs, que j'appellerai de taille moyenne.

L'expérience de visionnage : Et ces espoirs ont été anéantis après 100 minutes assez remplies de sieste. Les choses ont explosé, bien sûr, mais Course à la mort 2 est l'un de ces films - et oui, j'aurais dû le savoir - qui donne l'impression qu'il est entièrement composé de seconds rôles. Bien sûr, vous pouvez dire en toute sécurité que le scénariste de Course de la mort n'était probablement pas là pour créer de l'art, mais il a au moins jeté les bases d'un tas de scènes de course shoot-'em-up.



Vous savez quand la première course à la mort a lieu dans Course à la mort 2 ? Une heure dans le film. Nous devons d'abord nous asseoir à travers une trame de fond interminable, qui fait de Goss un criminel de carrière qui est en fait un gars plutôt sympa dans l'âme. (Ne sont-ils pas tous ?) Il est censé être en train de retirer des emplois de banque depuis 20 ans, et pourtant le travail de banque qu'il tire à la demande de son patron (Sean Bean) est si ridiculement amateur qu'on pourrait penser qu'il essayait d'être envoyé à Terminal Island, la prison la plus méchante du futur univers !

G/O Media peut toucher une commission Acheter pour 14 $ chez Best Buy

Une fois là-bas, après la scène d'épouillage de prison cliché qui nous permet de voir ses abdos, Goss essaie de se fondre dans la peau… Mais ce n'est pas la prison de ton papa. Les prisonniers dans la cour de prison la moins chère de l'histoire sont fortement divisés par race (naturellement), et ils s'entretuent pour le plaisir et pour la télévision. Une rice sexy interprétée par Lauren Cohan prépare Death Match, une émission télévisée dans laquelle des prisonniers se battent jusqu'à la mort. C'est le précurseur, bien sûr, de Death Race, sauf qu'il prend tout le film. Tu sais pourquoi? Je suppose que c'est beaucoup moins cher de filmer des combats au corps à corps sur une scène sonore sombre - même lorsqu'il s'agit de lance-flammes - que de mettre en scène de grandes séquences de conduite avec des mitrailleuses montées.



Publicité

Alors bla bla bla, Goss se bat contre un grand mec noir que le personnage de Sean Bean a engagé pour tuer Goss, parce que Bean est convaincu que Goss va produire les preuves de l'État, même s'il est déjà en prison et a eu beaucoup de chances de le faire. Goss se lie d'amitié avec des mecs qui deviendront son équipe de ravitaillement une fois les courses commencées, dont Trejo, qui est complètement perdu dans le rôle du dernier juif mexicain. (J'ai tué tous les autres, plaisante-t-il.) Trejo, le dur à cuire consommé, n'a pas de bite à faire dans ce film. Il botte à peine le cul de quelqu'un, et quand les courses ont enfin lieu, il se tient surtout avec des écouteurs, disant Attention ! au personnage de Goss. Machette ne porte pas d'écouteurs, les gens.

Oh, et qu'est-ce que le grand méchant Rhames a à faire ? Rien du tout. Il est le cadre en charge de la société propriétaire de la prison, il est donc principalement là pour avoir l'air menaçant et prendre des décisions stupides. À un moment donné, afin d'amener Goss à courir (et à augmenter les cotes), il lui donne une femme. Et puis il y a une scène de sexe, précédée d'un peu de plaisanterie.

Publicité

Et puis ils font l'amour en prison sur une bâche à l'arrière d'un camion à plateau. Le sexe en prison est censé être entre un homme et un homme, bon sang ! Ce film enfreint toutes les règles.

Publicité

Quoi qu'il en soit, le Cohan diabolique mais clivé finalement vient avec l'idée de Death Race, qu'elle explique facilement à un groupe de personnes, dont Rhames. Regardez comme une ampoule s'allumer dans sa tête : il décide que la compétition devrait s'appeler Death Race, comme si ce n'était pas le nom le plus évident au monde. Mais bon, c'est le patron, qu'il s'en attribue le mérite.

Publicité

Alors finalement, les courses commencent, et elles ne sont pas aussi excitantes ni même aussi sanglantes que celles du sorta-original. Il y a beaucoup trop de plans de chauffeurs en gros plan dans leurs voitures, agissant de manière effrayée pendant que leurs ailiers - des filles chaudes de la prison pour femmes - hurlent et tirent avec des armes à feu. Je le rends plus excitant qu'il ne l'est.

Les passionnés du premier film sauront déjà comment cela se termine, d'une manière très Dark Vador. Goss est explosé et gravement brûlé, mais il ne meurt pas. Les responsables de la prison lui permettent de simuler sa mort tant qu'il continue de courir, avec un masque, sous le nom de Frankenstein. (Aucune corrélation avec le monstre - c'est le même gars, le même cerveau, juste un peu défiguré.) Alors il revient, fait un clin d'œil à ses amis et à sa copine - vous savez, celle du sexe sur la bâche - et procède au meurtre le sexy mais méchant Cohan, qui se tient commodément sur la piste et ne fait pas beaucoup d'efforts pour s'enfuir lorsqu'il recule sa voiture vers elle. Et puis tout le monde est content, sauf tous les prisonniers, qui doivent encore essayer de s'entretuer, et la dame morte, et la famille de Frankenstein. Je suppose que Ving Rhames est heureux, alors c'est quelque chose.

Publicité

Dans quelle mesure l'expérience n'a-t-elle pas été une perte de temps totale ? Ehhhh… Même 10 minutes pourraient être un étirement. Si vous êtes enclin à ces types de films et que vous n'avez pas vu le Statham Course de la mort , Vous devriez. Mais cette préquelle raconte l'histoire d'un personnage qui n'est dans ce film supérieur que pour une scène et dont vous ne voyez jamais le visage. (Intelligemment, il est doublé dans Course de la mort de David Carradine, qui jouait Frankenstein dans Course à la mort 2000 .)