The Alienist: Angel Of Darkness apporte une autre affaire de tueur en série à New York des années 1890

Daniel Brühl, Dakota Fanning et Luke Evans jouent dans The Alienist : Angel Of Darkness

Photo : Kata Vermes (TNT)



C'est ce que l'homme ordinaire veut lire sur ses grains. Les États-Unis résistent aux intimidateurs.

Publicité

Bouche de filles

Nous sommes en 1897, 36 mois à peine avant l'aube du 20e siècle, et quelque part à New York, un tueur en série kidnappe et assassine des bébés. Jusqu'à présent, les deux cas ne pouvaient pas être plus éloignés l'un de l'autre. Le premier enfant a disparu d'une maison de repos, né d'une mère célibataire qui a ensuite été accusée, jugée et reconnue coupable d'avoir tué son enfant. Le second, pris le même jour que l'exécution de la première mère, a été enlevé dans le manoir haut de gamme de la 5e avenue, où réside le consulat général d'Espagne avec sa femme.



Ainsi commence la deuxième saison de TNT L'aliéniste . Basée sur les romans policiers historiques de Caleb Carr, cette nouvelle saison, du moins jusqu'à présent, suit vaguement le deuxième livre, Ange des ténèbres . (D'où le surnom officiel de l'émission, L'aliéniste : l'ange des ténèbres .) La série met à nouveau en vedette Daniel Brühl dans le rôle du Dr Laszlo Kreizler, l'aliéniste titulaire (le terme victorien pour psychiatre), Luke Evans dans le rôle de John Schuyler Moore, un caricaturiste du New York Times et homme de la société, et Dakota Fanning dans le rôle Sara Howard, la première femme à devenir enquêteuse de police à New York. La série se rattache vaguement à l'histoire; Howard, par exemple, est (en quelque sorte) basé sur Isabelle Goodwin , la première femme détective de New York. Les trois ont été réunis par Teddy Roosevelt (oui * ça * Teddy Roosevelt) pour résoudre un mystère de tueur en série dans la première saison. Maintenant, ils sont de nouveau ensemble sur une nouvelle affaire.

Commentaires L'aliéniste Commentaires L'aliéniste

Bouche de filles

B B

Bouche de filles

'Quelque chose de méchant'

B

Épisode

1 et 2



G/O Media peut toucher une commission Acheter pour 14 $ chez Best Buy

Tout comme son prédécesseur, Ange des ténèbres a un défi de taille pour dramatiser le travail de Carr pour le petit écran. Historien militaire, les romans de Carr sont d'abord écrits pour les passionnés d'histoire, puis pour les fans de meurtres mystérieux. C'est un peu un miracle à quel point ses livres sont fascinants, étant donné que toute action s'arrêtera parfois de façon criante afin qu'il puisse joyeusement régaler le lecteur avec les minuties étranges de la façon dont les empreintes digitales et les mugshots sont devenus les mystères de base que nous connaissons aujourd'hui. Les deux romans ont également des dispositifs de cadrage où les personnages racontent ces mystères des décennies à venir. Pourtant, Ange des ténèbres La raison de raconter est bien plus mince que la cheville du premier roman de la mort de Roosevelt ramenant des souvenirs.

Une grande partie de cela rendrait au mieux la télévision maladroite, alors le showrunner de la saison deux Stuart Carolan * supprime le dispositif de cadrage et les explications en excès, et ajoute plus d'histoire. L'histoire originale tourne autour de l'enlèvement d'Ana Linares, l'enfant d'un dignitaire espagnol. L'épisode d'ouverture y parvient en temps voulu, bien que le bébé en question ne disparaisse pas avant la marque des 29 minutes. Au lieu de cela, Howard, Moore et Kreizler se retrouvent d'abord pour l'exécution de Martha Napp (Hebe Beardsall), la mère célibataire, qui insiste sur le fait que son bébé a été kidnappé dans la maison dirigée par le Dr Markoe (Michael McElhatton), avec l'aide d'une femme connue uniquement sous le nom de la matrone (Heather Goldenhersh). Tous les trois sont là pour protester, car ils croient Napp innocent.

Publicité

Ils ont raison, même si cela ne sera clair qu'à la fin de l'épisode. Entre les deux, Howard, qui a quitté le service de police pour ouvrir une agence de détective privé, trouve une autre affaire portée à sa porte (littéralement portée à sa porte) par Elizabeth Cady Stanton. Isabella Linares (Bruna Cusí), l'épouse du consul général d'Espagne, s'est fait kidnapper son enfant, juste à la sortie de leur maison, après qu'un incident à Central Park l'a laissée convaincue qu'elle et son enfant étaient surveillés et suivis. La situation politique délicate (qui va exploser dans le Guerre hispano américaine un an plus tard) signifie que les Linares supposent qu'il n'y aura aucune aide du NYPD, donc Howard est son meilleur espoir. Seul véritable indice : une poupée laissée dans le berceau où gisait le bébé, les yeux et la bouche noircis.

Alors qu'Howard réfléchit à la poupée, elle note qu'elle a été achetée dans le très chic grand magasin Seidel Cooper. Entrecoupé de cela, les téléspectateurs regardent une petite fille de la classe supérieure explorer la section des jouets du même magasin où elle voit la nuisette violette la plus étrange, qui s'avère être un bébé mort. Howard et Moore descendent dans le magasin, lui pensant que c'est l'enfant Napp disparu et elle a peur que ce soit le bébé Linares.

Publicité

Roosevelt travaillant maintenant comme secrétaire à la Marine, les rôles de contact de la police sont les frères Isaacson, Marcus (Douglas Smith) et Lucius (Matthew Shear), de la première saison, qui se retrouvent en tant qu'enquêteurs à l'intérieur. Après avoir laissé Howard et Moore jeter un coup d'œil, les deux les renseignent sur des détails tels que l'enfant mourant d'asphyxie après avoir mis de l'acide dans sa bouche. Kreizler est amené plus tard alors que le corps repose dans le laboratoire et identifie l'enfant comme étant celui de Napp. Il identifie également les marques sur le visage de l'enfant (qui font écho à celles de la poupée laissée aux Linares) comme memento mori, une façon populaire d'habiller le défunt pour des photos à la fin de l'ère victorienne.

L'aliéniste : l'ange des ténèbres

Photo : Kata Vermes (TNT)

Publicité

Quelque chose de méchant

L'une des principales questions de cette saison était de savoir pourquoi TNT publiait la série par lots comme celui-ci. Au cours d'un été ordinaire, il aurait peut-être été judicieux de faire sensation. Mais avec la pandémie gardant le tournage en attente pour les émissions d'automne, on pourrait penser que les versements dramatiques par câble seraient distribués avec plus de parcimonie. L'épisode deux, Quelque chose de méchant, explique quelque peu le processus de réflexion, car, à la fin de l'épisode, j'avais beaucoup plus l'impression de savoir où se dirigeait la série qu'après un seul tour.

Publicité

Au début de l'épisode deux, deux bouchers semblent démembrer un homme. À la fin de l'heure, cela trouvera un moyen de se connecter à l'enfant Linares disparu. Mais peut-être que la série n'est pas aussi prête à faire le lien entre les bébés disparus que les téléspectateurs. Le patron de Moore à Le New York Times , Bernie Peterson (Demetri Goritsas), appelle sa preuve d'un bébé remplacé par une poupée Siegel Cooper et l'autre remplaçant une poupée Siegel Cooper circonstancielle, forçant Moore et Howard à continuer à creuser. Il va le regretter quand Le journal new-yorkais le ramasse, puisque Thomas Byrnes (Ted Levine) de la première saison est de retour et travaille pour Journal de New York propriétaire William Randolph Hearst Sr. (Matt Letscher), faisant chanter Lucius pour qu'il leur fournisse des informations sur l'enquête.

Premier arrêt de Moore et Howard : Siegel-Cooper, le grand magasin où le corps du nourrisson a été retrouvé, un endroit où l'élite de New York fait ses courses. L'apparence du bébé n'a pas rendu le rayon des jouets moins encombré, mais Sarah a un ami à l'intérieur, qui identifie la poupée laissée à la place du bébé de Linares. C'est un Ruby Red, et la personne qui l'a acheté (connu dans les livres seulement comme EH et EH en a acheté cinq au cours de la dernière année. Peut-être que quelques mères de plus sur la 5e Avenue devraient commencer à fermer leurs crèches.

Publicité

L'aliéniste ; Ange des ténèbres

Image : Kata Vermes (TNT

Mais bien qu'EH ait cessé de saisir son adresse pour les derniers achats, son achat d'origine en a toujours une : 597 Hudson St., qui était à l'époque l'un des quartiers les plus difficiles de New York. Moore s'arrache à sa fiancée, Violet Hayworth (Emily Barber). qui essaie de lui faire changer de travail pour celui de son parrain, Hearst Journal de New York faire un tour de fin de soirée avec Howard pour le vérifier. Mais il semble que la ligne d'adresse ait été laissée vide car EH n'y a pas vécu depuis des mois. L'emplacement est St. Ignatius Boarding House, et il a brûlé l'année dernière.

Publicité

Cela étant dit, le voyage n'est pas sans utilité. Howard et Moore appellent Cyrus Montrose (Robert Ray Wisdom) à partir de la première saison, qui a quitté l'emploi de Kreizler pour gérer son propre pub. Le salon en profite également pour présenter les Hudson Dusters. Un peu comme Peaky Blinders sur Netflix, ces gars étaient un vrai gang de rue qui a commencé à la fin de l'ère victorienne et a fonctionné dans une impunité relative jusqu'à la Première Guerre mondiale. Les bouchers découpant des restes humains le faisaient sur ordre du chef Goo Goo Knox, qui a également se trouve être le propriétaire de l'ancienne maison du conseil de St. Ignatius, et sait clairement * quelque chose * sur le résident que Moore et Howard recherchent. Pas qu'il va dire à l'un d'eux de s'accroupir. Il a quelques morts à qui boire. Pendant ce temps, Byrnes est là-bas aussi, mais surtout pour faire courir des rumeurs selon lesquelles les morts sont des Cubains, assassinés par les Espagnols dans le cadre de la guerre continue de son patron.

Deux épisodes consécutifs donnent beaucoup plus de poids à la nouvelle intrigue de la série. Mais cela souligne également un problème persistant depuis la première saison de la série. Malgré le nom The Alienist faisant référence à Kreizler, faisant de lui le personnage principal de la série, il est souvent troisième dans un épisode donné derrière Moore de Luke Evans et Howard de Dakota Fanning. Cette semaine, cette piste séparée était pire que d'habitude car la plupart du temps, c'était lui qui faisait des choses déplaisantes qui n'avançaient que peu l'intrigue.

Publicité

L'aliéniste : l'ange des ténèbres

Photo : Kata Vermes (TNT)

J'apprécie le refus de se plier au présentisme, c'est-à-dire de donner aux personnages d'époque une sensibilité et une morale modernes qu'ils n'auraient pas eues à l'époque de la série. Mais cette semaine a souligné à quel point Kreizler traite les femmes comme des objets pour lui de forcer sa volonté. La série tente de le montrer maladroit en général, la scène où il affronte le Dr Markoe au symposium, par exemple. Mais sa visite à Isabelle pour essayer de l'intimider pour qu'elle participe à l'hypnose et rejeter Howard étant en colère contre lui était un double baril de comportement irrespectueux. Cela vient en partie du fait que l'émission l'a fait pousser la théorie de l'hypnose désormais discréditée, qui devenait en vogue à cette époque. Il est juste de suggérer que quelqu'un comme lui, qui est à la pointe de la psychothérapie, serait du genre à se laisser prendre par l'hypnose et glisser du bord de la médecine moderne au charlatanisme. Mais cela a pour conséquence malheureuse de forcer le personnage principal à passer presque toute l'heure à être un âne.

Publicité

Mais les choses avancent. Byrnes laissant tomber des potins à l'oreille du capitaine de NYPD Doyle (Martin McCreadie) signifie que l'espoir des Linares de garder le silence ne durera pas longtemps. Et à la fin de l'épisode, le Dr Markoe et la matrone sont occupés à livrer un autre bébé hors mariage aux riches et célèbres et à s'en débarrasser. Quant à notre enfant disparu et son mystérieux ravisseur, tous deux sont en mouvement.